AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Toi... Moi... Naja... Et c'est déjà pas mal ! ~♥With Sun Lim ♥~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Toi... Moi... Naja... Et c'est déjà pas mal ! ~♥With Sun Lim ♥~   Mer 6 Juin - 22:50

avatar Li Jin
Afficher le profil


Est-ce qu’en me levant ce matin-là je me suis dit que ma vie allait changer du tout au tout, que j’allais faire une rencontre qui bouleverserait mon existence et ma façon de voir le monde ? Non, je ne m’y attendais pas. A vrai dire, je ne m’attends jamais à rien, j’attends que la vie suive son cours et je me laisse porter par les évènements en faisant tout pour être heureux. Pour le moment, je dois avouer que je réussis plutôt bien. Je veux dire, je fais des études qui me plaisent, j’ai un travail à mi-temps, et je sais que si la psychologie ne m’amène à rien, je pourrais reprendre l’épicerie familiale, surtout sachant que mon frère aîné n’en n’a pas vraiment envie. J’ai donc tout le temps pour les loisirs et mes amis, surtout que je n’ai pas d’efforts à faire pour étudier, ce qui me laisse largement assez de temps pour m’éclater.

Cette journée a donc commencé comme toutes les autres, semblable à l’eau d’un ruisseau qui coule. Toujours la même rengaine, le même schéma. Je travaille un peu à l’épicerie le matin, puis je vais en cours, comme tous les jours, puis je mange avec des amis, pas forcément les plus proches, mais ceux sur qui je tombe au moment de sustenter mon estomac sans fond qui réclame toujours à manger. Et encore la boutique, après le déjeuner, l’heure où il y a le plus de monde. A croire que les gens n’ont rien d’autre à faire que flâner entre les rayons d’une supérette à 14h. En même temps, je les comprends, nous sommes en plein mois de juillet, il fait extrêmement chaud, et ils veulent profiter de la climatisation, c’est tout à fait normal, je ne leur en veux pas. Je sors prendre l’air quelques minutes, dans l’air lourd et pesant de ce jour d’été. Je retrouve une bande d’amis pour papoter un peu. Le cycle éternel de ma vie en somme. A 19h, on m’appelle pour sortir. Pourquoi pas, j’aime m’amuser, passer du temps dehors, et je n’ai rien d’autre à faire. Je m’empresse donc de me rendre présentable et à 21h, nous sommes tous réunis. Seuls quelques-uns savent où nous allons, la plupart d’entre nous l’ignorons. Ça ne me dérange, après tout, du moment que je m’amuse et que je peux embêter mon monde, tout me va !

C’est donc une journée toute à fait normale, jusqu’à ce que nous nous arrêtions devant le cabaret. Le fameux cabaret Tian Ri. Je n’ai rien contre ce cabaret, ne vous méprenez pas. C’est juste que… Ce genre d’endroit me met mal à l’aise. Surtout lorsqu’on sait que ma sœur, celle qui a seulement un an de plus que moi, y a mis les pieds très jeune et en est tombée enceinte. Je ne vous raconte pas l’histoire que ça a fait chez moi. Même si ça ne me concerne en rien, je ressens une légère haine envers cet endroit qui ne tient pas ses employés correctement… Bref, maintenant que je suis là, j’entre, de toute façon, je n’ai rien de mieux à faire comme je l’ai dit. Je raconte un tas de bêtises, comme à mon habitude, lorsque mes yeux se posent sur une table… Enfin, sur la chose qui se tient sur la table en question. Un serpent… Je suis peut-être populaire et courageux, il n’en reste pas moins que ces bestioles me font peur. Je préfère de loin ma petite boule blanche qui m’accompagne… J’essaie donc de faire abstraction de cet animal (qui me semblerait certainement beau s’il ne me faisait pas aussi peur). J’y parviens jusqu’au moment où je m’assoie à une table avec des amis. Le serpent n’a pourtant rien fait de mémorable non, c’est juste le jeune homme assis avec l’animal qui attire mon regard. Tout le monde m’attire, c’est comme ça, pas parce qu’ils sont séduisant, mais parce que j’aime rencontrer de nouvelles personnes et que je suis à l’aise même avec les gens que je ne connais pas. Mais cette fois est différente. Lui, il est beau… Enfin non, il n’est pas seulement beau, il a quelque chose en plus, une sorte de présence extrême. Comme si tout son être irradiait de sa personnalité… Conscient que je vais me faire repérer si je continue à le fixer comme ceci, je tente de me reconcentrer sur la conversation, ce que j’ai bien du mal à faire, mon regard ayant envie de se fixer à nouveau sur le jeune homme. Super… Je suis dans un endroit où je suis mal à l’aise avec en prime un jeune homme qui semble complètement m’hypnotiser… Et dire que je pensais cette journée normale… Je suis encore loin de me douter de toutes les surprises qu’elle me réserve.


Jin & Snowball


Dernière édition par Li Jin le Jeu 7 Juin - 14:11, édité 1 fois
MessageSujet: Re: Toi... Moi... Naja... Et c'est déjà pas mal ! ~♥With Sun Lim ♥~   Jeu 7 Juin - 13:00

avatar Sun Lim
Afficher le profil



Le cabaret. Une certaine routine s'était installée pour moi ici, le Tian Ri devenant comme une deuxième maison. J'y passais la plus grande partie de mon temps, arrivant, me changeant, m'installant, que ce soit au coin d'une table ou au bar, attendant qu'un client, qu'il soit homme ou femme, demande à m'avoir à ses côtés. Au début, je n'étais qu'un petit nouveau dans les rangs des hosts du Tian Ri, mais au fil du temps j'ai pris mes marques et su imposer ma présence. La clientèle afflue toujours, et l'argent aussi : ici, on le gagne non pas de manière régulière, mais à la quantité de clients que nous prenons en charge, et l'argent qu'ils déboursent, le plus souvent pour nous. Qu'importe leur sexe, j'avais main mise sur la plupart d'entre eux, et parfois malgré moi.
Sirotant lentement mon verre, la tête de Naja sur les genoux, je regardai autour de moi. Ce soir mes clients habituels semblaient avoir fuit les lieux, laissant place à un groupe de jeunes gens légèrement bruyants. Ils semblaient tous d'environ mon âge, mais je n'y accordai pas d'importance : ils n'avaient pas l'air issus de la ville haute, et donc n'avaient pas des portes-monnaie qui pourraient attiser mon esprit travailleur.

Mais ce ne fut pas les portes-monnaie qui l'attisèrent, mais plutôt un petit regard, fuyant. Un visage mal à l'aise qui s'attardait sur Naja, caché au sein des rires de la petite bande, presque tétanisé de terreur face au cobra qui lentement remontait de mon genou vers mon épaule pour venir s'enrouler autour de mon cou, fixant le jeune homme. Un lapin. Un lapin plus qu'adorable d'ailleurs, une petite boule de poils blanche cachée auprès de son maître. Je me permis un petit sourire en me demandant si je devrais me permettre une caresse à l'animal, mais changeai rapidement d'avis. Les nés lapins avaient tendance à me laisser un arrière-goût de défaite intense, trop forte.

C'est alors que je caressais la tête de Naja que je vis son regard : il surveillait toujours le jeune étranger. Grommelant, je laissai donc mon envie me porter et plongeai mon regard dans le sien. Ses yeux avaient quittés le serpent et me regardaient, moi. Avec une petite étincelle de curiosité, féroce., et l'air très, très mal à l'aise. Je me permis un petit sourire et baissai les yeux légèrement, le regardant à travers mes cils, lui faisant doucement signe de la tête de venir me rejoindre, alors qu'au même instant il détournait les yeux de moi.

Bouillonnant, je repris rapidement contenance. S'il fuyait mon regard, je n'allais pas pouvoir avancer, et cela me frustrait grandement : je voulais l'avoir. Je devais l'avoir. Je n'avais jamais perdu, ça n'allait pas commencé avec un petit levraut tout fraîchement entré dans mon champs de vision. Je sentais Naja s'agiter sur mon épaule, sa langue fourchue agressant l'air, commençant à s'impatienter. Pourquoi le nouveau venu devait-il compliquer les choses ?
Mais c'était sans compter sur sa curiosité, et sur cet ensemble noir que j'avais enfilé pour ce soir, me mettant plus qu'en valeur. Cette couleur m'allait toujours à merveilles, c'était sans doute pour cette raison que les écailles de mon cobra étaient d'un noir bleuté profond. Je souris en me rappelant les tours que nous jouions à mes frères quand nous étions petits, alors qu'il se cachait dans le noir pour les surprendre. Je n'aurais jamais pu rêver de meilleur Ling Hun. Il était tout simplement une extension de moi-même, qui provoquerait un vide si elle n'était plus présente. Pas comme un bras que l'on aurait coupé, non. Plutôt comme un morceau de mon âme que l'on aurait arrachée.

Riant quand le regard de l'inconnu vint caresser les contours de mon visage, je fis rapidement signe du doigt à l'une des serveuses dont je ne retenais jamais le prénom – elle était beaucoup trop quelconque, mais faisait tout ce que je désirais – de venir. Elle s'empressa de me rejoindre et se laissa tomber raidement à mes côtés, se tortillant sans cesse, tordant ses doigts nerveusement. Je me penchai à son oreille et souffla doucement que je désirais qu'elle aille chercher le jeune homme en face qui ne cessait de me regarder nerveusement.
Elle rit rapidement, tortillant ses cheveux autour de ses doigts, et partie à sa rencontre.
Je n'avais plus qu'à attendre.




let me get close to you and i’ll show you, ❞
❝ I'll make you mine.


Dernière édition par Sun Lim le Jeu 7 Juin - 18:38, édité 1 fois
MessageSujet: Re: Toi... Moi... Naja... Et c'est déjà pas mal ! ~♥With Sun Lim ♥~   Jeu 7 Juin - 15:01

avatar Li Jin
Afficher le profil


Parfois, je me dis que j’aimerais bien être quelqu’un d’autre. Ça doit être marrant de vivre dans la Ville Haute, de côtoyer des gens du grand monde, d’être riche et de pouvoir contrôler tout le monde. Et puis la Ville Basse doit aussi avoir ces charmes. Lorsque j’étais enfant, je m’imaginais, courant dans les rues, faisant du trafic avec des mecs pas très nets, me battant avec types baraqués et tout. Finalement, je suis né dans l’entre-deux, l’endroit où tout est banal, où les jours se ressembles et où je fais toujours la même chose. Ah ! Finalement non, pas toujours. Ce soir, c’est direction le cabaret. Première impression : bizarre… Je ne sais pas trop quoi en penser. Après tout, ma sœur s’est fait avoir. Mais bon, je ne suis pas comme ma sœur, je ne suis pas seul, j’ai mes amis avec moi, et puis je ne peux pas tomber enceinte alors bon, je cours moins de risque. Néanmoins, je suis quand même tendu en franchissant les portes de cet endroit si populaire. Et encore, ce n’est rien comparé à l’angoisse qui m’assaille lorsque j’aperçois le jeune homme et son serpent installé à une des nombreuses tables. Le cabaret n’est pas vraiment bondé, en même temps, il est encore tôt. Il y a donc de la place libre un peu partout. Je suis le mouvement, plus préoccupé à garder un œil sur ce sombre animal que par l’ambiance qui règne au sein de ma bande d’amis.

Je caresse mon lapin, ma petite boule de poils blanche, qui pointe le museau hors de ma poche. Je suis tellement habitué à l’avoir à mes côtés que je n’y fais même plus attention. Je sais bien que les plupart des gens gardent leur Ling Hun à l’intérieur d’eux, mais Snowball (nom trouvé par ma sœur), est tellement petit qu’il est facile à transporter. Oui, il a toujours eu cet aspect-là, il n’a jamais évolué, c’est pratique, ça m’évite d’avoir un énorme lapin à porter sur mon épaule. En observant le serpent aux yeux brillants, je me surprends à penser que j’ai eu de la chance de naître lapin… C’est mignon un lapin, c’est doux affectueux et… Il a quand même l’air affectueux ce serpent, positionné comme il est sur le jeune homme. Qui me fixe d’ailleurs dans les yeux avant que je détourne précipitamment le regard. Il m’arrive quoi là, au juste ?! Et pourquoi est-ce qu’il m’a souri ! J’essaie de reprendre contenance en participant à la conversation bruyante qui a lieu autour de moi. Mais c’est plus fort que moi, je ne peux pas empêcher mon regard de retourner vers le jeune homme. Si je n’étais pas aussi mal à l’aise par l’endroit où je me trouve et par le serpent, je serais certainement allé lui parler… Ou pas… Parce qu’il me fait quand même un effet bizarre…

Bref, j’ai enfin réussis à me remettre dans la conversation et à raconter des bêtises lorsqu’une jeune femme se présente à moi. Elle me glisse discrètement qu’un jeune homme aimerait me parler. Un ? Non, pas un, LE jeune homme, celui que je n’arrête pas d’observer depuis que j’ai mis les pieds dans cet endroit. Ca y est, je me suis fait griller. En même temps, je ne me souviens pas d’avoir été moins discret qu’aujourd’hui. Ça m’apprendra à me laisser obnubiler par les jeunes hommes plus que séduisants. Je ne peux pas dire non, surtout que tout le monde s’est tourné vers moi pour voir ce qu’il se passe, si je n’y vais pas, je vais passer pour un trouillard, et je n’ai pas vraiment envie. Je me lève donc en faisant bien attention que Snowball soit caché, je n’ai pas envie qu’il finisse en repas pour l’alligator sans pattes… Je me félicite d’avoir enfilé un jean sombre qui me met plutôt en valeur. Je suis mince et les pantalons noirs me donnent l’air d’être plus « consistant ». Mais pourquoi je pense à ce genre de trucs moi, ce n’est pas comme s’il allait se passer quelque chose avec un mec pareil. Je suis bien trop quelconque pour lui. Pourtant, malgré mes pensées, je sais que je ressemble à quelque chose, et je sais qu’en cet instant, j’ai une certaine allure. Moins que lui, c’est sûr, mais je crois quand même pouvoir affirmer que je ne suis pas non plus une personne qu’on ne remarque pas.

J’essaie donc d’avoir l’air détendu en m’asseyant à sa table. Mais c’est peine perdu. Je suis complètement stressé (alors que ça m’arrive rarement en temps normal, surtout pas quand quelqu’un me plait), et l’animal sur ses épaules n’arrange pas mes affaires. J’essaie donc de détendre l’atmosphère prenant la parole.

« Je… Tu… Hum… Tu voulais quelque chose ? »


Génial, Jin, ça, c’est sûr, t’as vraiment l’air plus malin comme ça ! On dirait un ado pré-pubère qui demande à une de ses camarades de classe de sortir avec lui… Mais pour qui il va me prendre. En plus, je suis sûr que la bande de joyeux zigotos que je me trimbale est en train de nous observer en coin. Je n’ose même pas vérifier de peur de m’enfuir en courant.


Jin & Snowball
MessageSujet: Re: Toi... Moi... Naja... Et c'est déjà pas mal ! ~♥With Sun Lim ♥~   

Contenu sponsorisé ▲
Afficher le profil


 

Toi... Moi... Naja... Et c'est déjà pas mal ! ~♥With Sun Lim ♥~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XI WANG 希望 :: 大众 VILLE MOYENNE :: CABARET TIAN RI 【天日】-