AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les retrouvailles (feat Jie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Les retrouvailles (feat Jie)   Mer 30 Mai - 3:11

avatar Lu Tian Mei
Afficher le profil


Mei c’était sentie plutôt seul ces dernier mois, elle c’était certes encore plus défoulée dans la danse et son entrainement paraissait quelque peu sur son corps ayant les cuisses encore plus ferme. Elle avait d’ailleurs souvent découché chez Zhi Li afin de ce changer les idées, bon parfois parce qu’elle était apeurée et d’autre tout simplement parce qu’elle était égoïste par moment. Quatre mois avait passé depuis son départ, lorsqu’il lui avait appris la grande nouvelle, elle n’avait peut-être pas aussi bien réagis qu’elle aurait dû. Cette grande annonce l’avait prise par surprise, cela avait été si subit puis il avait dû quitter pour s’entrainer pendant quatre long mois. Leur seul moyen de communication était les appels et malheureusement ils n’avaient pas toujours eu l’occasion de ce parler à tous les jours.

Elle s’en voulait légèrement de ne pas avoir été la meilleure copine a ce moment, de ne pas avoir été tout simplement heureuse pour lui. Au lieu de cela, elle avait ressentie une certaine jalousie de l’apprendre, elle qui aurait toujours rêvée de cette chose. Elle avait tout de même arrêté de s’inquiéter avec sa réaction, il ne l’avait sûrement pas remarqué lui-même.

Il l’avait appelé la veille pour lui annoncer qu’il terminait son entraînement intensif et qu’il serait de retour aujourd’hui. Sachant qu’elle le reverrait aujourd’hui, elle ne pouvait s’empêcher de sourire. Jiji lui avait manqué énormément et bien que leur couple n’était peut-être pas le plus solide, elle tenait à lui. Elle avait toujours aimée s’entrainer avec lui, tout deux se passionnant de danse, il l’avait d’ailleurs souvent aidé à répéter pour ses spectacles et il avait toujours été présent lorsqu’elle donnait un tout nouveau spectacle pour l’encourager. Elle n’aurait jamais cru que cette passion aurait pu les séparer…

Elle lui avait donc promis qu’elle l’attendrait à la gare puisqu’il arriverait en train, la compagnie ayant emmené ce nouveau groupe plus loin dans la ville afin d’éviter toute déconcentration pour les membres. Elle avait donc terminé de travailler un peu plus tôt pour la cause, son patron lui avait laissé le restant de sa soirée. Elle était donc rentrée chez elle afin de ce faire joli, enfilant sa plus jolie robe et retouchant son maquillage. Elle avait donc fait tout le trajet sur ses célèbres talons aiguille. Elle voulait resplendir afin qu’il regrette un peu ces quatre mois de perdu et puis afin qu’il ce souvienne comment elle pouvait être joli. Ayant prit soin de dévoiler son meilleur atout, ses superbes jambes.

Une fois le train arrivé, elle sentie la panique s’emparer d’elle et les papillons lui chatouiller le ventre, il lui avait parlé de certain changements fait par la compagnie, mais il avait désiré lui laisser la surprise. Lorsqu’il débarqua du train, elle ne le reconnut pas immédiatement. Elle attendait sagement en serrant la ganse de son sac à main. Puis il vint à elle tout sourire et ce sourire, elle le reconnut. De loin, elle n’aurait jamais pu dire que c’était bien lui puisque ses cheveux avait complètement changé de couleur, il avait désormais une tignasse blonde. Elle sentait son pouls s’accélérer, mais elle était heureuse de le revoir et elle lui sourit aussitôt, ouvrant ses bras pour encercler sa taille. Il était plus grand qu’elle, et elle se lova tout contre lui. Jie était bien de retour et cela la comblait, il aurait sans doute plein de choses à lui raconté et elle prendrait le temps de l’écouter. Puis elle releva la tête afin de lui regarder le visage et ce mit à sautiller d’excitation sur place en lui souriant bêtement.

« Ahh… Je suis tellement contente de te revoir Jiji, tu m’as tellement manquée! »

Sans demander son reste, elle se lova contre lui et entoura son cou de ses deux bras afin de rapprocher ses lèvres des siennes. Lui offrant leur premier baisé de retrouvailles.





Dernière édition par Lu Tian Mei le Ven 1 Juin - 1:43, édité 1 fois
MessageSujet: Re: Les retrouvailles (feat Jie)   Ven 1 Juin - 0:21

avatar Zhang Jie
Afficher le profil


En quatre mois, un paquet de choses pouvait changer. Quatre mois suffisaient amplement pour changer quelqu'un, que cela soit sur le plan physique ou même sur le plan mental. Oui, mais quatre mois, c'était vraiment long. Trop long. Et le trajet depuis la résidence jusqu'à la ville moyenne, aussi me paraissait bien long. Il faut dire que dans ma précipitation, j'avais totalement oublié de prendre de quoi m'occuper. N'importe quoi, une feuille de papier et un crayon. Gribouiller, c'était quelque chose auquel je m'abandonnais souvent et que j'appréciais. Je libérais ainsi mes idées, mes sentiments. Stupide pas vrai ? Mais pourtant, c'était parfois tellement plus libérateur que des mots. Ca ne faisait que quelques minutes que j'avais embarqué et déjà je m'ennuyais. Le wagon dans lequel j'étais installé était presque vide. Seul un couple assez âgé et une jeune fille occupaient les sièges voisins dans un calme presque pesant. Depuis que je vivais avec les Jinzi, et plus particulièrement avec Wan Shi ; mon colocataire de dortoir, le silence c'était un peu devenu un fait rare. Toujours un rire ou des moqueries pour venir s'infiltrer dans nos oreilles. Quand ce n'était pas ça, c'était la musique sur laquelle Xia He s'entraînait sans relâche. Xia He ... justement, cette fille m'impressionnait par bien des aspects. Si forte, déterminée et talentueuse. A côté d'elle ou de Wan Shi, je me demandais vraiment ce que je fichais là. Sur quel critère on m'avait choisis moi. Quand j'y repensais, Tian Mei méritait tellement plus ma place. Elle dont la voix était si juste, dont les pas et le rythme étaient parfait. Je manquais d'expérience dans le domaine, c'était plus que certain, mais à ce point ... J'avais plutôt l'impression qu'un gouffre me séparait de mes camarades. De Tian Mei. Je soupirais, reposant ma tête sur mon avant bras, regardant distraitement le paysage qui défilait devant mes yeux. Le passage de la ville haute à la ville moyenne me fit sortir de mes songes. Pas que l'impatience me gagnait (je l'étais déjà) juste que je réalisais que jusqu'à maintenant je n'avais jamais vraiment quitté la ville moyenne. Ma vie, mes amies, ma famille y avaient toujours été. Aujourd'hui j'étais de ceux qui avait de l'argent à jeter par les fenêtres, de ceux trop égoïste pour regarder dans les yeux les plus démunis. Enfin techniquement parce que l'argent n'était pas le mien et que l'humanitaire et moi, c'était une longue histoire d'amour. Enfin, quand le paysage me paru enfin familier, je ne pus empêcher un sourire d'éclore sur mon visage, me levant presque impulsivement de mon siège pour me plaquer contre la vitre. Tout de suite j'avais juste l'air d'un gamin, excité et impatient de rentrer chez lui. Et dans le fond, c'était ce que j'étais. L'air ici était différent de celui que je pouvais respirer dans les endroits les plus bright de la haute ville. Ici, j'étais chez moi.

Quant enfin le train arriva à destination et se stoppa net à l'arrêt, j'attrapais mon veston, l'enfilant un peu à la volée, et quittait le wagon, non sans manquer de bousculer un jeune homme au passage. Gêné, je me confondais en excuse avant d'enfin quitter la cage métallique à roulettes dans lequel j'étais monté il y a de cela une bonne quarantaine de minute et posait enfin un pied à terre. Rapidement je jetais des regards de part et d'autre à la recherche de Tian Mei que je n'aperçu qu'au bout de quelques secondes : plus loin. J'inspirais un grand coup, et m'avançait d'un pas se voulant assuré, dans sa direction. Elle de son côté suivait des yeux les passants sans vraiment attacher son regard sur qui que ce soit. Est-ce qu'elle me cherchait où bien était-elle distraite et rêveuse ? Je ne pouvais le savoir. J'accélérais le pas, mon fidèle sourire ayant pris place sur mes lèvres et alors que j'arrivais à son niveau elle se releva du banc sur lequel elle était assise. Un sourire au premier abord et puis une mine un peu déconcertée sur le visage. Je lui souris davantage, me présentant devant elle, comme si je n'étais plus le Zhang Jie qu'elle avait connu et pourtant ... Encore le temps d'un sourire et elle se jeta dans mes bras. Impulsivité et hâte guidait ses gestes et je dois bien admettre que mon sourire lui ne veux plus me quitter. J'étais de retour, certes pas pour très longtemps mais pour ces quelques heures, je pouvais être avec elle. Redevenir le Jie d'avant, celui qu'elle a toujours connu avant de me transformer demain en idole. Un peu effrayant mine de rien.

- « Ahh... Je suis tellement contente de te revoir Jiji, tu m'as tellement manquée. »
Je lui adressais un clin d'oeil, accompagné de mon éternel sourire qui n'avait toujours pas déniché et la serrais un rien plus dans mes bras, ravis moi aussi, cela allait de soi. Mais le temps du câlin ne se fit pas très long puisqu'elle me vola un baiser. Vraiment doux. Réconfortant. Le genre de baiser que j'aimais le plus. Pas d'extravagance, juste la douceur et la délicatesse de deux personnes qui se retrouvaient, heureuses et réjouies. Mes bras enserrèrent sa taille par automatisme tandis que mes lèvres répondaient aux siennes avec autant de délicatesse que je pus. Je ne nous attardais pas, toujours un peu gêné des regards extérieur quant à mes relations. La pudeur, que voulez vous... ?
- « Tu es vraiment ravissante. J'en avais presque oublié à quel point ! » lui dis-je, un brin enjôleur. Aussitôt je lui saisis la main, un nouveau sourire au bord des lèvres et emboîtai le pas. Je ne savais pas trop où encore, mais une chose était certaine : je voulais passer le plus de temps possible en sa compagnie avant de devoir à nouveau rentrer dans mon nouveau chez moi ... « Tu ne m'as pas trop attendu j'espère. J'ai l'impression que le trajet a duré une éternité, sérieux ... » je soupirais, épuisé par le voyage tandis que j'avançais toujours, droit devant. Une fois à l'extérieur de la gare, je lui relâchais la main, me tournant vers elle : « Tu as peut-être prévu quelque chose ... Tu veux aller quelque part ? J'suis tout à toi aujourd'hui, alors ordonne et j'obéïrai ! ». Je laissais un rire sincère et contrôlé s'extirper de mes lèvres alors que je réalisais l'absurdité de mes mots. Je pouvais profiter de tout aujourd'hui puisque aucun regard n'était braqué sur moi. Les débuts du groupe étaient prévus pour demain soir et bien que l'impatience était présente, la peur du changement elle était là elle aussi. Et Tian Mei dans tout ça, comment elle percevait vraiment cette nouvelle vie que je m'apprêtais à vivre ? Est-ce que notre couple allait y survivre ? Autant de questions auxquelles je pensais sans arrêt et auxquelles je ne voulais pas penser. Mais j'étais dans l'ignorance et le doute. Il me fallait attendre et observer. Demain est un autre jour qu'on dit, c'est bien ça ?
MessageSujet: Re: Les retrouvailles (feat Jie)   Ven 1 Juin - 1:41

avatar Lu Tian Mei
Afficher le profil


Plus elle le regardait et plus elle le trouvait mignon avec cette nouvelle coupe de cheveux, c’était différent, mais il le portait très bien. Lors de ce baiser, elle avait eu l’impression d’embrasser Jie pour la première fois puisqu’elle avait ressentie cette sensation d’espérer être à la hauteur. Cette absence un peu trop longue à son goût semblait avoir de bon côté. Elle ne pouvait imaginer la prochaine fois qu’il s’amuserait sous les draps, ce serait magique. Elle ne pu s’empêcher de penser à quelle lingerie elle devrait porter pour ce moment, un nouvel achat serait nécessaire. Puis elle se rappela qu’il venait de la complimenter, elle rougit doucement et lui sourit. Plus gêner de ses propres pensées que de son compliment.


« Merci beaucoup, toi aussi tu es très mignon ainsi, j’aime beaucoup ta nouvelle coupe et cette couleur, ca te va bien. »

Elle le laissa prendre sa main et la guider vers la gare, bien heureuse de s’afficher à nouveau avec son petit copain. Tian Mei adorait être en couple, ressentir cette chaleur et cette joie de retrouver l’être cher.

« Ah non, pas vraiment cela à été assez rapide, mais il faut croire que je t’ai beaucoup manqué pour que ce trajet te semble si long. » Elle lui sourit doucement. « Ça me fait plaisir de l’entendre. »

Puis lorsqu’il lui demanda ce qu’elle désirait faire, enfin qu’il était prêt à obéir à ses moindres désirs. Elle lui sourit doucement et lui prit le bras, se collant contre lui. Il lui offrait toute sa journée, c’était bien dommage de savoir qu’elle n’aurait pas droit à la nuit, mais demain serait une grande journée pour lui. Elle se mise à marcher, le guidant tranquillement vers la sortie.

« Hum…Alors profitons de ce temps ensemble et comme demain tu seras très occupé et sans doute très épuisé, faisons quelque chose de relaxant. Puis, je suis certaine que tu as plein de chose à me raconter, n’est-ce pas? Tu semble avoir gardé la forme, tes bras me semble encore plus puissant que lors de ton départ. »

Pouvant sentir la force en s’accrochant à son bras, il avait dû avoir un entrainement à tous les jours que ce soit pour les chorégraphies ou pour les chansons.

« Je me suis dit que tu avais dû travailler fort durant ses quatre mois, alors je nous ai réservé une place dans les bains thermique, j’espère que ça te plais? En plus, tu pourras me raconté ce que tu à vécu là bas et les gens avec qui tu va travailler? Ne t’inquiète pas pour ton maillot, j’ai tout arrangé là-bas pour que tu puisses avoir tout ce qu’il te faut, allons-y. »

Elle l’amena avec elle en travers de la ville moyenne, tout excité à l’idée de passer du temps ensemble. Non loin il y avait une place qui offrait des bains thermiques intérieurs et il était possible de réserver afin d’en profiter seul et non avec d’autre personne. Une fois le couple arrivé, les gens les accueillirent et leur montra leur vestiaire respectif en leur offrant : serviette, robe de chambre et chacun un sac avec leur maillot à l’intérieur (que Mei avait laissé là-bas en ayant prévu le coup d’avance). Une fois dans le vestiaire des femmes, Mei se changea et enfila son bikini jaune. Elle releva ses cheveux afin de ne pas les mouiller et rangea tout le reste dans son casier. Elle alla ensuite au bain chaud réservé pour tous les deux en ayant sur le dos la robe de chambre offerte à l’entrée. Elle la retira en laissant une serviette tout près et vit Jie apparaitre dans son maillot. Elle lui offrit un petit sourire, prenant le temps de savourer l’image de son torse plutôt bien définit depuis son quatre mois d’absence. Puis elle entra dans l’eau, laissant amplement son petit copain reluquer la rondeur de ses fesses que dévoilait son maillot de bain.

« J’espère que tu apprécie cette idée, je me suis dit que ça te donnerais la chance de te détendre un peu afin d’être en forme demain. »

Lorsqu’il vint la rejoindre, elle se colla un peu plus à lui, caressant sa peau de son index.

« Alors, comment c’était là-bas? Est-ce que ces deux filles sont plus jolies que moi? »

Elle leva ses yeux vers lui en lui offrant une légère moue, désirant simplement qu’il lui dise combien elle lui avait manqué et comment ses filles ne pouvaient pas rivaliser avec elle, puisqu’elle était sa copine.

« Tu dois avoir hâte à demain? »



MessageSujet: Re: Les retrouvailles (feat Jie)   

Contenu sponsorisé ▲
Afficher le profil


 

Les retrouvailles (feat Jie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XI WANG 希望 :: 大众 VILLE MOYENNE :: VILLE MOYENNE 【大众】-