AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 My pretty nanny, can you pamper me a little | feat. Huan Le

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: My pretty nanny, can you pamper me a little | feat. Huan Le   Dim 20 Mai - 20:08

avatar Liu Chu Lian
Afficher le profil


Fatigué, voilà ce qu’était Chu Lian… Après une journée aussi crevante, il ne pouvait être autrement. C’était pourtant rare qu’il soit crevé aussi tôt, généralement il pouvait encore tenir toute la soirée, voir même toute la nuit entière jusqu’au petit matin pour ne dormir qu’une heure et reprendre le travail juste après… Il ne le faisait pas constamment, car il avait tout de même des limites, mais ça pouvait très bien arriver. Alors pourquoi était-il déjà complètement mort, alors que la nuit dernière il avait dormi comme une loutre ? Peut-être parce qu’en absence de son oncle, il avait dû prendre une enquête lourde et prise de tête et qu’à cause de ça, il s’était fourré dans des histoires pas possible et qu’au final, il s’était retrouvé en garde à vue, contraint d’appeler la mère de Xiang Fu pour le sortir de là, chose qu’elle n’a pas pu faire elle-même car elle était trop occupé et avait plutôt envoyé son actuel amant, le faire… Quelle ironie. C’est aussi pour ça qu’il avait dû prévenir en trombe Huan Le, pour qu’elle aille chercher le petit bout de chou à l’école, car oui… c’était enfaite le tour à Chu Lian de le faire… Chose qu’au final, il n’a même pas pu faire à cause de cette stupide enquête, qu’il léguerait directement à son oncle, quand celui sera rentré.

Après deux heures de détention forcées, car Chu n’était pas assez masochiste pour que ce soit voulues, le voilà dehors… Ayant promis à Xiang Fu de le retrouver devant l’école, il y a une heure de cela, il chercha un moyen de s’excuser dûment, chose difficile pour quelqu’un qui n’avait même pas son porte-monnaie. Alors il traina un peu du pied, sachant de toute façon que son gosse était en sécurité avec sa nounou, Huan Le. Il prit l’air quelques minutes, passant par divers endroits où il savait qu’il retrouverait des personnes qu’il connaissait, il passa un peu de temps avec eux, mais malgré tout, son mal de crâne insupportable resta omniprésent et il n’avait qu’une envie... être chouchouté avec de bons câlins et un bon doliprane. Il pensa d’abords à An Yi, puis se rappela de l’absence de son porte-monnaie, le gigolo lui coûtait bien trop chère pour lui rendre visite, alors même s’il en avait envie, il ne pouvait techniquement pas et n’avait pas assez de culot pour se rendre chez lui sans un sou.

Puis après avoir cherché d’autres options tout aussi improbable, qu’infaisable, il prit la décision de rentrer chez lui, peut-être que Xiang Fu était disposé à lui donner quelques petits poutous et un amour qu’il ne peut avoir dans les bras de personne d’autre. Remontant dans la ville moyenne, là où il habitait, il accéda rapidement à sa demeure et quand enfin il se retrouva dans le hall relativement étroit car ce n’était de loin la pièce la plus grande de son appartement, il s’écria pour prévenir Xiang Fu et Huan Le de sa présence, « Je suis rentré ». Après s’être déchaussé et s’être mit en tenu confortable, il se rendit au salon, pièce annexe au hall… L’endroit était drôlement vide et silencieux, trouvant ça étrange, il s’écria une seconde fois « Vous êtes là ? ». Il était presque 20 heure, ils devaient surement être à la maison et puis il était beaucoup trop tôt pour dormir. Chu Lian regarda dans la cuisine tout aussi vide puis entendit soudainement un léger bruit identifiable… Est-ce bien eux ?





MessageSujet: Re: My pretty nanny, can you pamper me a little | feat. Huan Le   Dim 20 Mai - 21:07

avatar Tao Huan Le
Afficher le profil


Cette journée s'annonçait plutôt placé sous le signe de la bonne étoile. Toute guillerette Huan Le participait volontairement au cours d'histoire du design, alors qu'habituellement c'était une des matières qu'elle préférait sécher. Peut-être était-ce le cours de cuisine réalisé la veille avec son meilleur ami qui la mettait dans un tel état ? Fort probable, en tout cas, une chose était sûre, elle avait le sourire aux lèvres et était devenue une élève modèle. Chose qui ne manqua pas de surprendre son professeur et qui profita de la situation pour faire participer la demoiselle. Bon, il était vrai qu'elle n'avait pas toujours les bonnes réponses, voir peu de bonne réponse, mais au moins, elle participait de bonne grâce et prenait bien en note son cours.
Quand la cloche sonna, l'une de ses camarades de classe lui attrapa le bras pour la questionner sur son comportement, la trouvant étrangement de bonne humeur alors qu'avant-hier encore, c'était à peine si la terre entière n'était pas contre elle, car elle n'avait pas de nouvelle de son petit ami. Enfin ex-petit ami. Mais pour seule réponse, elle eut le droit à un gâteau de lune placé dans sa bouche, avec un large sourire de la jeune chinoise. « Alors ? Il est bon ? Tu en penses quoi ? J'ai appris à le faire hier ! » En faite, elle n'attendit même pas sa réponse et rangea ses affaires de cours pour se préparer à aller assister au suivant. Elle était bien trop heureuse pour attendre sagement les réactions des autres. C'est même elle qui fini par tirer du bras sa camarade pour qu'elle se dépêche, sinon elles seraient en retard pour le prochain cours. Et ça il en était hors de question, surtout lorsque le cours suivent est un cours de modélisation.
Alors qu'elle prenait les devant en étant à la limite sur le point de sautiller et fredonner dans les couloirs, son portable sonna pour laisser entendre une douce mélodie. Elle se pressa de décrocher. C'était Chu Lian, il avait besoin d'elle pour qu'elle aille chercher le petit Xiang Fu à l'école, il ne pouvait pas le faire. Hum, ça l'embêtait un peu, car elle avait cours, mais tant pis. Le boutchou passait avant tout, alors elle rassura le père en lui assurant de s'en occuper à sa place. Elle rangea son portable, vérifia l'heure à sa montre. Il lui restait une heure avant d'aller à l'école, en comptant les quinze minutes de trajet, cela ne lui laissait plus que quarante-cinq minutes. Bon, elle pourrait au moins assister au début de son cours et obtenir la consigne.
Attendant devant l'école, elle fit la surprise au garçon d'être là à la place de son père. Fort heureusement il ne sembla pas trop déçu et Huan Le lui expliqua qu'à cause du travail, papa n'avait pas pu venir le chercher et que jusqu'à son retour, elle s'occuperait de lui. Ils passèrent un peu de temps à jouer dans un parc à la balançoire avant de rentrer à la maison où elle l'aida à faire ses devoirs. L'après-midi s'écoula ainsi dans la bonne humeur et les enfantillages, entre jeux, dessins animé et bien d'autres envies du petit garçon. La jeune femme le trouvait vraiment adorable, il n'y avait rien de mieux au monde qu'un enfant. Mais elle n'était pas encore prête à être définitivement mère. Alors qu'elle allait préparer le repas avec le petit garçon, celui-ci lui réclama de rester manger ce soir et d'attendre que papa rentre pour manger. Elle ne savait pas trop à quelle heure Chu Lian allait revenir, mais c'était d'accord. Elle fit juste promettre à Xiang Fu de l'écouter, si jamais papa rentrait trop tard, il devrait manger avant avec elle et aller se coucher sagement ensuite. N'étant visiblement pas un enfant difficile il accepta.
Le temps défila, le repas était prêt mais, papa n'était pas encore rentré, alors Huan Le proposa au très jeune Liu d'aller se laver. Et alors que le bain était bien entamé et que l'enfant s'amuser à éclabousser sa nourrice, une nouvelle voix se fit entendre dans le logement. Il ne fallut pas plus de deux secondes pour le garçon pour reconnaître la voix de son père et se presser de sortir du bain, encore à moitié mousseux de shampoing, la chinoise lui courant après avec une serviette. Elle avait les manches de son pull relevé, les cheveux attachés en un rapide chignon et une serviette dans les mains. « Xiang Fu ! Attend un peu ! Laisse-moi terminer de te rincer ! Papa ne va pas s'envoler ! »


I love you



MessageSujet: Re: My pretty nanny, can you pamper me a little | feat. Huan Le   Lun 21 Mai - 17:00

avatar Liu Chu Lian
Afficher le profil


La lumière allumée mais la pièce vide de vie et de son, Chu Lian s’interrogeait fortement… S’il y avait de la lumière, la logique voulait qu’une autre personne que lui-même s’y trouve et dans cette situation, ça ne pouvait être que Huan Le & Xiang Fu, sauf si évidemment elle serait partie en urgence avec son fils et avait par inadvertance oublié d’éteindre la lumière. En pensant à cette dernière option, Chu ressentit une légère panique, s’il y avait urgence c’est que forcément ça concernait Xiang Fu. Le détective resta en alerte un court moment quand enfin après avoir inspecté la cuisine, il entendit un bruit d’eau et une voix féminine résonner dans la salle de bain. À ce moment-là, son corps se relâcha doucement pour sentir un certain soulagement, ils étaient aux bains. Sans attendre une seconde supplémentaire, il se dirigea vers la pièce d’eau. Arrivé derrière la porte, il toqua doucement puis sans attendre de réponse, il glissa sa tête entre la porte et le mur et d’un grand sourire clownesque fixa son fils en train de se faire sécher par Huan Le. Celui face à l’expression amusante de son père, rigola fortement pour finir par le saluer joyeusement de la main. Même crevé Chu ne manquait jamais une occasion pour faire rire son entourage et Xiang Fu le premier, ce petit bout de chou était tellement trognon, qu’il ne pourrait jamais être autrement face à lui.

Le papa poule observa silencieusement, Huan Le vêtir Xiang Fu d’un pyjama confortable et quand celle-ci termina, le détective fatigué prit son très mignon rejeton dans ses bras, il l’embrassa rapidement pour au final se tourner vers sa nourrice, un sourire se voulant le plus dynamique possible mais qui traduisait clairement sa fatigue, il articula tout en s’abaissant légèrement pour la saluer poliment « Excuse-moi pour ce petit contretemps, j’espère que je ne t’ai pas dérangé… » Tout en sachant les nombreuses fois où il avait dû l’appeler en urgence, Huan Le devait surement avoir l’habitude et il savait qu’il pouvait toujours compter sur elle car il faut dire qu’elle n’était pas la nourrice de Xiang Fu pour rien, avec un père pareil il fallait savoir se rendre disponible n’importe quand, même au beau milieu de la nuit… Même s’il l’évitait tout de même de l’appeler en ces heures de repos, il n’était pas un patron sadique et était tout de même un minimum soucieux du bien-être la nourrice de son unique enfant.

S’amusant avec Xiang Fu, qui lui racontait joyeusement sa douce journée d’enfant encore en maternelle, Chu se dirigea vers la cuisine pour poser Xiang Fu sur sa chaise haute et lui mettre un bavoir blanc autour de son cou. Il s’arrêta pour regarder Huan Le, d’un sourire toujours aussi fatigué « Pour l’argent, ça ne te dérange pas d’attendre après le diner… » Histoire de la tenir près de lui et de ne pas la laisser partir de sitôt. Capricieux, Chu Lian pouvait parfois l’être et quand il savait qu’une personne pouvait lui être utile, même s’il le faisait très subtilement, il ne s’en privait guère. Regardant le plan de travail de la cuisine, chose qu’il n’avait pas fait attention auparavant trop occupé par son fils, il fut un étonné de voir que le repas était déjà prêt. Ahlalala… Huan Le était parfaite. « Bon, il est temps de manger… Tu manges avec nous, Huan Le ? » En vérité cette question n’en était pas une, la nourrice qu’elle ait faim ou non, devait manger et n'avait donc pas trop le choix.





MessageSujet: Re: My pretty nanny, can you pamper me a little | feat. Huan Le   Dim 27 Mai - 16:37

avatar Tao Huan Le
Afficher le profil


Huan Le avait dû changer les plans de sa journée pour aller travailler. Cela ne la dérangeait pas, il est vrai qu'elle aimait que tout soit fixé à l'avance histoire de rien oublier, mais parfois l'imprévu fait du bien et plus particulièrement celui-ci. L'imprévu s’appelait Xing Fu, un petit garçon en maternelle dont elle était la nourrice. Si elle n'avait pas la fibre maternelle, avec ce petit garçon, elle se comportait en parfaite petite maman qui prendrait soin de son fils chéri. Bien sûr ce n'était pas le sien et elle était payée pour s'occuper de lui, mais c'est avec plaisir qu'elle le faisait. Récupérant le garçon à l'école, ils passèrent l'après-midi ensemble à jouer et faire les devoir, ils préparèrent aussi le repas de ce soir et fit promettre au plus jeune de manger s'il se faisait trop tard et que papa ne rentrait pas. En contre partie, elle devait rester manger, ce qui en aucun cas ne la dérangeait.
Le diner était prêt, mais papa Lin n'était pas encore rentré. Et ce n'était pas encore l'heure d'aller au lit alors elle proposa à Xiang Fu pour la faire patienter d'aller prendre son bain. C'est dans la bonne humeur et les enfantillage que celui-ci se déroula, Huan Le complétement éclaboussée. Quand soudain un bruit se fit entendre dans l'appartement puis une voix. Il ne fallut pas beaucoup de temps avant que le petit reconnaisse la voix de son père et sorte du bain, la chinoise à ses trousses avec une serviette, l’attrapant et le forçant à retourner prêt de la baignoire pour qu'elle termine de lui rincer les cheveux.
Une tête masculine apparut à travers la porte au moment où elle avait enfin réussi à calmer l’excitation du petit garçon et s'appliquait à le sécher avant de l'habiller. Pendant tout ce temps, Chu Lian attendit patiemment que sa nourrice termine d'habiller son enfant avant de le prendre dans ses bras et de se retourner vers l'unique femme de la maison pour lui adresser un sourire fatiguée et de s'excuser pour le contre temps. « Ne t'inquiète pas, ça ne me dérange absolument pas de m'occuper de Xiang Fu, tu le sais très bien. Puis il a été sage, donc ça n'a pas été un problème. » En même temps, elle s'était appliquée à étendre la serviette et vider le bain. Une vraie petite fée du logis cette demoiselle. Une fois le tout fini, elle suivit la petite famille dans la cuisine, regardant le père s'amuser avec son fils, il n'y avait pas à dire Chu Lian aimait son fils plus que tout et cela sautée aux yeux. Elle était plus que ravi de pouvoir l'aider dans se tâche de père, car être détective ne devait pas être facile tous les jours elle n'en doutait pas. Et être père célibataire encore moins. Espérons qu'il trouve un jour une nouvelle compagne pour le combler et le soutenir dans son rôle, en attendant que cette personne arrive, Huan Le s'occuperait de soutenir et venir en aide au jeune père.
D'ailleurs celui-ci lui demanda sans vraiment le faire si attendre la fin du repas pour son salaire ne la dérangeait pas. Elle se contenta simplement d'hocher la tête en signe de négation, tout en attrapant les assiettes et les couverts pour mettre la table avant que Chu Lian lui propose de rester manger. Sur l'instant elle ne put s'empêchait de rire. Il n'était pas père et fils pour rien. « Non, de plus je l'ai promis à ton fils. Et oui, Xiang Fu t'as devancé. Aller, installe toi à table, tu m'as l'air fatigué, laisse moi m'occuper de tout. » Sur ces mots, elle plaça la vaisselle dans les mains de son patron et l'attrapa par les épaules pour le forcer à s’asseoir. Une fois fait, elle lui repris assiettes et couverts pour les disposer sur la table de la cuisine et fit demi tour pour mettre à réchauffer le repas du soir, avant de venir à son tour s'installer et servir tout le monde.

[désolé pour les fautes, je ne l'ai pas encore relu et corrigé, je ferais ça un peu plus tard, mais mon ordi m'a déjà lâché une fois alors ça évitera que je perde encore une fois le texte]


I love you



MessageSujet: Re: My pretty nanny, can you pamper me a little | feat. Huan Le   Dim 3 Juin - 13:21

avatar Liu Chu Lian
Afficher le profil


Après une journée aussi fatigante Chu Lian n’avait qu’une envie… une soirée tranquille devant sa télé à zapper les quelques chaines qui se présentaient à lui. Evidemment ses désirs avec un enfant en bas âge sous le bras étaient plutôt compliqué à réaliser et c’était plutôt normal car il se devait de s’occuper du petit Xiang Fu, il fallait donc qu’il mette ses désirs les plus profonds de côté pour devenir un bon père, car même s’il n’avait jamais désiré un jour la procréation… Il prenait tout de même ses responsabilités et n’allait très certainement pas laisser tomber son unique gosse comme l’avait fait ses très chers parents… Chu Lian n’était certainement pas ainsi. Heureusement tout de même qu’il avait Huan Le avec lui, sinon il se serait vite perdu entre sa vie privée et professionnelle, car être détective demandait certainement autant de temps que de prendre soin d’un enfant et cela demandait beaucoup d’énergie de s’occuper des deux en même temps, alors même si la garde était alternée avec la maman du petit enfant… Une nounou pour en prendre soin était surement plus que nécessaire, surtout que Chu Lian n’était pas totalement certain de ses capacités à s’occuper de Xiang Fu et cela malgré le fait qu’il aime énormément ce petit bout-de-chou.

Se trouvant dans la cuisine, s’amusant avec son petit Xiang Fu, il fut soulagé de voir le dinée déjà prêt et remerciait silencieusement la jeune nounou en l’invitant à manger, même s’il voulait aussi la garder prêt de lui le plus longtemps possible quitte à payer plus chère, n’ayant qu’une envie qu’on s’occupe un peu de lui, comme on peut s’occuper avec amour de Xiang Fu… bon, ce ne sera jamais totalement comme avec le petit garçon car Chu est maintenant grand, mais comme il a longtemps vécu à ses dépens sans amours parentales pour lui dicter la vie, il avait bien le droit de faire son capricieux avec la demoiselle qu’il payait gracieusement pour ses magnifiques coups de main qui faciliter grandement la vie du détective. D’ailleurs quand celle-ci répondit à la proposition de Chu Lian, après avoir ri doucement, le jeune détective en resta un long instant bouche-bée. « Non, de plus je l'ai promis à ton fils. Et oui, Xiang Fu t'as devancé. Aller, installe toi à table, tu m'as l'air fatigué, laisse moi m'occuper de tout. » N’ayant pas le temps de faire quoi que ce soit, il se retrouva rapidement assis, les couverts disposés sur la table, le repas déjà prêt sur le point d’être servit, il n’eut d’ailleurs qu’à tendre son assiette pour retrouver de délicieux mets à l’intérieur. Les grands yeux ouverts, il ne put s’empêcher de sourire doucement pour remercier doucement la jolie nounou.

N’oubliant pas la réflexion de Huan Le concernant son fils, le jeune détective ne put s’empêcher de se tourner vers son rejeton pour lui déclarer en souriant « Alors comme ça, on oblige sa nounou à rester manger ? » le petit garçon, franc comme pas deux, jouant avec la nourriture que lui avait aussi servi Huan Le, hocha de la tête joyeusement pour articuler avec plein d’entrain « Ouiiii… » puis continua dans le même mouvement « Maman, elle… elle veut pas rester manger avec nous… » Il avait à peine deux ans et le petit savait déjà parler correctement, cela devait surement être grâce à Mei Hua qui devait être assez strict au niveau de son éducation. Face à ça, Chu Lian ne put que sourire doucement, un sourire qui en disait long… « Maman, c’est une autre histoire d’accords… C’est papa qui demande aux jolies filles de rester manger, toi tu es beaucoup trop jeune pour ça… C’est bien compris ? » Le père n’eut comme simple réponse une grimace boudeuse de son fils. Toujours le sourire aux lèvres, Chu Lian se tourna vers Huan Le puis continua « À part ça… Tu as passé une bonne journée ? »




MessageSujet: Re: My pretty nanny, can you pamper me a little | feat. Huan Le   Ven 29 Juin - 17:23

avatar Tao Huan Le
Afficher le profil


Il y a des journées comme ça. Des journées où lorsque l'on travaille, on ne s'en rend même pas compte. Il y a de ces jours agréables qui vous mettent le sourire aux lèvres, car ce sont des journées simples et agréables à vivre. La jeune chinoise aimait particulièrement ces journées-là, car il n'y avait pas de pression, on rentrait le soir chez soit tranquillement et l'on pouvait aller se coucher sans soucis. C'était à ses yeux des journées parfaites ! Elles étaient reposantes, mais pas ennuyeuses et surtout le temps passait généralement à une vitesse folle. Parfois elle regrettait même que cela passe si vite. Elle aimerait pouvoir appuyer sur un bouton stop pour ralentir le tout et que cela ne se finisse jamais, sans pour autant devenir ennuyeux ou lassant.
Aujourd'hui était un jour comme cela. Huan Le avait pris soin du petit Xiang Fu et avait préparé le repas et maintenant, c'est à table avec son patron et son fils qu'elle était en train de manger le repas qu'elle avait préparé un peu plus tôt avec le petit garçon qui d'ailleurs parlait merveilleusement bien pour un enfant de deux ans. Restant silencieuse, elle écouta la petite famille discuter et elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire à la réponse positive et dynamique de l'enfant, mais son sourire s'effaça lorsque le père prit la parole. Visiblement, la mère était un sujet sensible. Malgré tout, Huan Le sourit de nouveau à la fin de la phrase et terminant de mâcher son repas elle répondit à Chu Lian le plus naturellement du monde. « Pas mauvaise, les cours de ce matin étaient même plutôt agréables et je me suis bien amusée avec le petit garnement cette après-midi. » Elle fit un petit clin d'oeil à Xiang fu avant de reprendre. « Et toi ta journée n'a pas été trop mauvaise ? Tu m'as l'air bien fatigué dans tous les cas. » La discussion était des plus banales. Il n'y avait rien d'extraordinaire et parfois on pouvait se demander si la demoiselle ne faisait pas partie intégrante de la famille. Peut-être bien que finalement la nourrice était devenue une deuxième maman pour le garçon ou tout du moins une personne importante dans son entourage.
Mangeant tranquillement son repas, Huan Le aida le plus jeune à en faire de même au lieu de jouer avec la nourriture de son assiette. « Xiang Fu, tu ne vas quand même pas jouer avec ta nourriture durant tout le repas. Tu ne veux pas gouter voir si l'on a fait une bonne cuisine ? Tu sais, si tu ne manges pas toute ton assiette nounou te privera de dessert. Ça serait dommage quand même alors que l'on a fait de délicieux beignets à la banane. » Elle savait que cette méthode fonctionner la plupart du temps avec le garçon et plus généralement avec tous les enfants, en bas âge ou non. Quel enfant ne craquerait pas pour un dessert ? Il était bien connu que les petits étaient tous de très grand gourmand. Toujours souriante, elle se tourna vers Chu Lian « À la limite, ce n'est pas trop grave si Xiang Fu ne mange pas son plat, il n'aura pas de dessert et cela en fera plus pour nous ! ». Bien évidemment elle avait dit tout cela sur le ton de la rigolade, histoire de renforcer sa menace pour que le garçon termine son assiette.


I love you



MessageSujet: Re: My pretty nanny, can you pamper me a little | feat. Huan Le   

Contenu sponsorisé ▲
Afficher le profil


 

My pretty nanny, can you pamper me a little | feat. Huan Le

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XI WANG 希望 :: 大众 VILLE MOYENNE :: ZONE RESIDENTIELLE 【家】-